Les étapes 2019

MURAT

Son nom celtique signifierait  «  roc escarpé . »

Au centre du massif des Volcans d'Auvergne,Murat est une petite ville de 1880 habitants environ située dans le département du Cantal en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Murat est une commune du parc naturel régional des Volcans d'Auvergne.

Située au centre du département du Cantal, au pied des contreforts orientaux des monts du Cantal, dans la vallée de l'Alagnon, qui était le principal lieu de passage au travers du Massif central. La ville de Murat est entourée par trois rochers basaltiques qui sont les vestiges d'anciennes cheminées volcaniques : le rocher de Bredons, où se trouve un prieuré, le rocher de Bonnevie, où se trouve la statue de Notre-Dame de la Haute-Auvergne et le rocher de Chastel.

Ses habitants s’appellent Muratais et les Murataises.

Son altitude varie entre 868 et 1360 m pour son point le plus haut.

La rivière L'alagnon est le principal cours d'eau qui traverse la commune.

Au XIVe siècle, Murat était une ville fortifiée.

 A l'abri de ses murailles c’était un nœud routier important, une cité active

Sa vicomté est déjà puissante et son château existe longtemps avant l'an 1000.

 Au Moyen-Age, la vicomté de Murat est l'une des seigneuries les plus puissantes de la Haute- Auvergne. Le château imposant appartenant successivement aux familles de Murat, de Cardaillac, d’Armagnac, fut détruit en 1633 par ordre de Richelieu. Il surplombait les Orgues basaltiques en lieu et place de la statue de Notre Dame de la Haute-Auvergne (Vierges de Bonnevie).

Au coeur de la cité médiévale de Murat, la Collégiale Notre-Dame-des-Oliviers défie le temps depuis plus de six siècles. Consacrée en 1383, détruite par un incendie en 1493 La restauration complète de son intérieur prend fin en 1975. Elle est ensuite inscrite aux Monuments Historiques.

Aujourd’hui des travaux considérables sont destinés à assurer la solidité des ouvrages pour au moins un siècle. Il est possible de faire un don en contactant la mairie de Murat.

Outre les  vaches Salers que l'on peut contempler l'été dans les montagnes, le cheval d'Auvergne , un cheval de territoire, est une race de petit cheval robuste portant une robe bai.

De type cheval de trait,il mesure environ 1.50 pour un poid de 550kgr.

Polyvalent,  il excelle tant  pour le tourisme équestre, l'attelage que pour  les petits travaux agricoles.

Apprécié dès le moyen âge, on le retrouve dans Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas ou Le cheval de Napoléon Bonaparte lors de la bataille d'Austerlitz il s'appelait alors Cantal.

Cette race a manqué de s'éteindre  mais grâce a des éleveurs passionnés, elle est maintenant inscrite au patrimoine régional et représentée lors de nombreuses manifestations et salons.

 

 

Prat de Bouc, haute planèze, domaine nordique.

 

Prat de Bouc , son nom issu de issu de prat « pré », bouc « bois » du bas-latin boscus, Prat-de-Bouc désignerait ainsi le  pré boisé.

Situé dans le département du Cantal sur les communes d’Albepierre Bredons et Paulhac, le col de Prat de bouc est un col culminant à 1 396 mètres d'altitude et compte parmi les sites emblématiques du Cantal. Adossé au Plomb du Cantal, 1855 m, plus haut sommet du département, le site se dévoile majestueux et accueillant, en forme de cirque.

 Le col de Prat-de-Bouc a été franchi à 3 reprises par le Tour de France. L’hiver il est possible de chausser les skis alpins et de profiter de l’ensemble du domaine skiable.

En saisons plus douces, on peut y découvrir  un patrimoine riche et varié, muni de fontaines, croix et oratoires mais aussi y contempler les troupeaux de vaches en estive

 

Albepierre  et Paulhac  sont des villages de montagne situés dans le Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne dans le Cantal.

 

Albepierre En occitan Alba Pèira e Bredòm. Pierre Blanche, on appelle ses habitants les Arapiroux. Cette commune se trouve à 1 050 m d'altitude au confluent de deux vallées glaciaires, du Benet et du Lagnon.

Albepierre  offre également des paysages variés qui  conduisent de prés en forêts, afin d’apprécier crêtes et cascades.

 

Paulhac, on appelle ses habitants les paulhacois(es). Cette commune est située  à 1 110 mètre d’altitude environ sur la planèze de Saint-Flour entre le ruisseau des Ternes et l'Épi.

On y trouve de nombreux monuments à visiter comme Le Château de Bélinay, le Château de Paulhac, la Grangette de Bélinay, l’oratoire de la Chaumette, la chapelle du Chambon et biens d’autres encore.

 

 

Pailherols

«surnommée « Petite Lourdes »  cette commune fait partie du Carladès dans le Cantal.

 

La commune a été créée en 1789 par démembrement de la paroisse de Raulhac. L'église y fut construite en 1517 et achevée en 1527. C'est à partir de cette date que Pailherols est surnommée "la petite Lourdes" en raison des miracles qui ont été répertoriés auprès de l'église.

 

A Pailherols, vous êtes au cœur du magnifique Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne entre Monts du Cantal et Monts Aubrac.

C’est à travers les sentiers, que l’on randonne en toute liberté en y découvrant une nature sauvage à couper le souffle, une faune et une flore d'une rare beauté, de majestueuses cascades et de magnifiques forêts de conifères.

 

Cette petite commune compte 170 habitants que l’on nomme les pailherolais(es) et son altitude varie entre 807 et 1632 mètres d’altitude.

 

Chaque année  début Juin à lieu la fête des fromages de Pailherols, un évènement à ne pas manquer. Au programme Montée à l’estive de vaches salers de Raulhac à Pailherols, un Marché de terroir,  randonnée accompagnée par un guide historien et conteur, la bénédiction et défilé d’un troupeau de vaches salers ainsi Défilé des “chars fleuris”.

 

Station de pleine nature, en hiver le ski de fond, les raquettes  et les balades en chiens de traineaux sont réalisables  depuis la station de Pailherols.

 

En saison estivale, les 7 sentiers balisés de randonnées permettent de découvrir un riche patrimoine naturel ainsi que l’œuvre Ma Montagne  de Camille Henrot, plasticienne qui rend hommage aux anciens buronniers à travers une série de sculptures disséminées dans la montagne de Pailherols.

 

Le  GR 465 de Murat à Conques n’est pas praticable en totalité toute l'année car les 2 premières étapes entre Murat et Pailherols sont des étapes de montagne avec un passage au sommet du Plomb du Cantal à 1855 m. De  novembre à mai cette partie  n’est donc pas conseillée.

Mur-de-Barrez

 

Dit mur ayant ici le sens de mur d'enceinte .

 

Ce village accueillant est situé dans le Nord Aveyron à la frontière du Rouergue et de l'Auvergne. Capitale du Carladez. il est influencé par les coutumes, la culture et l'architecture de la Haute-Auvergne, le Cantal.

 

La commune est située  dans une région appelée le Barrezois ou Barrez, raison pour laquelle les habitants de Mur sont appelés les Barreziens.

 

Mur-de-Barrez est construit à l’extrémité nord du plateau basaltique du Barrez issu des coulées basaltiques du volcan cantalien et à 800 mètres d'altitude, entre les vallées du Goul à l'ouest et de la Bromme à l'est. Son altitude se situe entre 653 m et 953 pour son point le plus haut.

 

Mur-de-Barrez est un ancien fief des Princes de Monaco. Le Carladez fut donné par Louis XIII aux Princes de Monaco en compensation de terres perdues en Italie. Durant 148 ans,  jusqu’en 1791, Mur de Barrez a été sous la souveraineté des princes de Monaco

 

La capitale du Carladez présente une fière allure médiévale avec des ruelles étroites et des toits en lauzes.

 

A l’origine réduites au château fort, les habitations sont venues se masser au pied des remparts. La ville était alors enserrée entre quatre murs.

Aux quatre coins une tour ronde et, à la façade du midi, une grande tour carré « Lou Pourtal », entrée de la ville.

La célèbre Tour de Monaco est le  symbole de Mur de Barrez.

A Mur de Barrez, dès le premier instant, l’envie de découvrir cette jolie ville médiévale nous plonge dans l’histoire, le  patrimoine et l’ architecture qui la composent.

 

Au calme des jolies ruelles on y découvre Les  caves-échoppes, la Maison Consulaire, la Maison Fualdès, l’Esplanade dite du Château, le portail de la Berque, le Monastère Sainte- Claire, l’Eglise Saint Thomas de Canterbury et le Jardin de Marie d’inspiration médiévale il invite à la détente.

LACROIX-BARREZ

La Croix Barrés en occitan, est une  commune de 502 habitants du canton d'Aubrac et Carladez.

Située sur le plateau du Barrez à 780 mètres d'altitude, entre les Gorges de la Truyère et la Vallée du Goul, les rivière La Truyère,la Bromme et le Ruisseau d'Augons sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune.

 

Ses habitants sont appelés les Crucibarrézien.

 

Le village de Lacroix s'est développé au cours de l'histoire comme carrefour routier et chef-lieu paroissial.

 

A Lacroix-Barrez, le château de Valon est un château fort dont le début de sa construction date du 14e siècle.

Un site grandiose qui fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 21 octobre 1925.

Plusieurs familles s’y sont succédé pendant les huit siècles d'histoire de Valon.

Il est aujourd’hui la propriété de la communauté des communes du Carladez.

 

Depuis le donjon, Haut perché, le panorama sur les Gorges de la Truyère est à couper le souffle, une vision surprenante depuis les hauteurs du Carladez et de l'Aubrac.

 

Ouvert à la visite, ce château féodal est incontournable en Aveyron.

Vous  entrez alors dans un univers fait d'histoire, de contes et de légendes.

 

Un moment digne d’un conte fantastique, à vivre absolument.

SAINT-AMANS-DES-CÔTS

 

 

Sant Amanç en occitan, un territoire, un joyau unique.

 

Saint Amans des Côts s’écrivait autrefois SAINT-AMANS-des-Cops qui viendrait d’un combat qui aurait eu lieu dans la plaine dite aujourd’hui, “des Molèdes” durant la guerre de 100 ans qui fit rage dans le pays.

Selon une légende, les habitants de Saint-Amans-des-Côts auraient combattu comme des coqs, d’où l’origine du nom du village.

 

Charmante petite cité à la vie calme et reposante, elle est située à  730 mètres d'altitude et compte aujourd'hui  800 habitants nommés les viadénois(es).
Sur le territoire de la Viadène, entre Gorges de La Truyère et Vallée du Lot,elle s'intégre dans le territoire du parc naturel régional de l'Aubrac.

Le mot « Viadène » est composé de la racine « via » signifiant « route » et du suffixe « dene » se traduisant par « dixième .Il s'agit d'une voie romaine avec routes empierrées et ponts romains, devenue chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

La Viadène est un plateau granitique au relief vallonné qui culmine à 900 mètres. Il constitue les contreforts ouest des monts d’Aubrac et s’étend sur un territoire de 390 km² environ pour une altitude moyenne de 720 mètres. 

Fort de son environnent à visages multiples,  Saint-Amans-des-Côts
est apprécié pour sa variété de paysages. On y découvre  ses lacs, ses rivières et ses vallées calmes et reposantes.
mais aussi ces gorges sauvages aux rivières capricieuses et aux coteaux boisés,
riche en flore et en faune. A tout moment c’est la découverte de ce puissant passé historique qui ressurgit à travers ses 12 clochers, ses vestiges de châteaux et ses pitons rocheux.
Le dépaysement est total et les activités physiques, culturelles,
ponctuées de découvertes du terroire sont nombreuses.

 

Plusieurs musés sont ouvert à la vite.

Minér’aubrac , Serge Lagarde à ouvert cette Exposition de minéraux constituée  de ses recherches locales, régionales et nationales, ainsi que d’échanges de minéraux du monde entier 1.500 pièces  sont exposées.

Musée d’art sacré, adossé à l’église de Saint-Amans-des-Côts, s’est installé dans la chapelle privée de la famille Roquette. Il présente divers objets des trois églises de la commune : Saint-Amans-des-Côts, Saint-Juéry et Touluch.

Entraygues sur Truyère

 

Son nom Entraidas en occitan signifie entre deux eaux.

 

On nomme ses habitants  les Entrayols.

 

Son altitude minimale est située à 222 mètres et 744 pour la plus haute.

La commune se situe à la CONFLUENCE du LOT et de la TRUYERE, entre MONTS et RIVIERES, Gorges et Vallées.

 

Cité pittoresque aux nombreux vestiges moyenâgeux, on y découvre en quelques pas seulement ses vieilles rues où de superbes maisons anciennes aux toits de lauzes et à colombages datent du XVème et XVIème siècle.

 

Son château édifice ancien de style gothique a été construit par Henri 2, Comte de Rodez entre 1278 et 1290.

 

On peut y contempler deux ponts, Le Pont gothique sur la Truyère du XIIIème siècle est classé monument historique, il fut construit par les frères pontifes et Le Pont Notre Dame date de la fin du XIIIème siècle.

 

En 1278, le comte de Rodez fait construire un château.

En aval du pont gothique, la Truyère longe le bourg d'Entraygues.